26 janvier 2023

Lignes de faille

Comité d’experts sur les conséquences socio-économiques de la mésinformation en science et en santé

Demandez une présentation ou posez une question Envoyer une demande

Sommaire

La mésinformation peut causer des préjudices importants aux individus, aux communautés et à la société. Parce qu’elle est conçue pour faire appel à nos émotions et exploiter nos raccourcis cognitifs, tout le monde y est susceptible. Nous sommes particulièrement vulnérables à la mésinformation en temps de crise, lorsque ses conséquences sont les plus graves. La mésinformation en science et en santé nuit au bien-être de nos communautés par le biais de maladies, de décès et de pertes économiques évitables, ainsi qu’à notre bien-être social par la polarisation et l’érosion de la confiance de la population. Ces préjudices pèsent souvent plus lourdement sur les plus vulnérables.

L’omniprésence de la mésinformation et les dommages qu’elle peut causer soulignent la nécessité de prendre des décisions raisonnées et fondées sur des données probantes, tant à l’échelle personnelle que publique. Nous disposons de stratégies et d’outils nous permettant de lutter contre ces préjudices, d’instaurer et de renforcer la confiance dans nos institutions et d’accroître notre capacité à reconnaître et à rejeter les informations erronées que nous rencontrons.

Lignes de faille explique comment la mésinformation en science et en santé peut proliférer et ses conséquences sur les individus, les communautés et la société. Il étudie ce qui nous rend sensibles aux messages de mésinformation et comment nous pouvons utiliser cette connaissance pour être plus résilients face à eux. Le rapport comprend un modèle des impacts de la mésinformation relatif à la COVID19 sur les taux de vaccination au Canada, qui produit des estimations quantitatives de ses conséquences sur notre santé et l’économie, en les situant dans un contexte plus large de préjudices sociétaux et économiques.

Le commanditaire :

Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE)

La question :

Quelles conséquences la mésinformation et la désinformation en science et en santé ont-elles sur la population et les politiques publiques au Canada?

Demandez une présentation ou posez une question Envoyer une demande
Fermer

La mésinformation est une préoccupation sociétale urgente qui nous concerne tous. La mésinformation en science et en santé nous expose à des préjudices tant personnels que collectifs. À l’échelle individuelle, elle peut nous rendre vulnérables à des peurs infondées, à des maladies évitables et à l’exploitation par les personnes qui la promeuvent à des fins de profit ou de pouvoir. À l’échelle collective, elle érode la confiance, encourage la haine, mine la cohésion sociale et diminue notre capacité d’action commune. La mésinformation nuit à la cohésion sociale et à l’action collective en sapant le discours démocratique et en faussant notre compréhension des conséquences potentielles de nos choix personnels et des options politiques.

La lutte contre la mésinformation est une entreprise complexe, multidimensionnelle et inévitablement controversée, car elle soulève des questions fondamentales sur la façon dont nous communiquons, bâtissons des relations et comprenons le monde, ainsi que des questions sur nos valeurs personnelles et notre identité. Compte tenu de l’importance du problème, il est impératif que nous investissions dans la compréhension des sources et des conséquences de la mésinformation, ainsi que des stratégies utilisées pour la combattre et réduire ses effets néfastes.

Constatations du rapport

On dispose de preuves solides de la contribution de la mésinformation scientifique et sanitaire aux conséquences individuelles et collectives suivantes :

  • Maladies, empoisonnements et décès dus à des interventions et des produits de santé dangereux;
  • Maladies et décès dus à des infections transmissibles et des infections évitables par la vaccination;
  • Argent gaspillé dans des produits et services dont l’efficacité a été réfutée;
  • Susceptibilité à d’autres formes de mésinformation, potentiellement plus insidieuses;
  • Hausse des coûts des soins de santé et sociétaux due à des maladies évitables par la vaccination;
  • Inaction ou retard dans l’exécution de politiques publiques.

La mésinformation contribue au manque d’adhésion aux mesures de santé publique et à l’hésitation à se faire vacciner, qui peuvent entraîner des épidémies de maladies évitables par la vaccination, une augmentation des coûts des soins de santé et un risque élevé pour la santé et le bien-être des populations vulnérables. La mésinformation amplifie également les divisions sociales, qui donnent lieu à des conflits et à de la violence manifeste, souvent dirigée contre des communautés racisées. De plus, les conséquences de la mésinformation en science et en santé ne sont pas également supportées — par exemple, il a été constaté que les effets négatifs sur la santé pendant la pandémie de COVID19 ont nui de manière disproportionnée au bien-être des communautés racisées et d’autres communautés mal desservies, exacerbant ainsi les inégalités existantes.

Modélisation de la mésinformation sur la COVID19 au Canada

On estime que la mésinformation sur la COVID19 a coûté au système de santé canadien au moins 300 millions de dollars en hospitalisations et séjours aux soins intensifs entre le 1er mars et le 30 novembre 2021. Cela ne comprend pas les coûts des médicaments en consultation externe, la rémunération des médecins et les coûts de la COVID longue. Les résultats du modèle n’incluent pas non plus les coûts sociétaux plus larges, tels que ceux dus au report d’opérations chirurgicales non urgentes, à l’agitation sociale, aux préjudices moraux subis par les travailleurs de la santé et à la répartition inégale des préjudices supportés par les communautés.

Comité D'experts

Comité d’experts sur les conséquences socio-économiques de la mésinformation en science et en santé