Stephan Lewandowsky

Stephan Lewandowsky

Président, Psychologie cognitive, Université de Bristol (Bristol, Royaume-Uni)

22 juin 2021

Stephan Lewandowsky est un scientifique cognitiviste, actuellement le président de la psychologie cognitive de l’Université de Bristol ainsi qu’un membre du Cabot Institute for the Environment de l’Université. Il a été chargé de recherche au rang de Professeur australien de 2007 à 2012 et a reçu le prix Discovery Outstanding Researcher de l’Australian Research Council en 2011. Il a reçu le titre de professeur invité Revesz de l’Université d’Amsterdam en 2012 et la bourse de recherche basée sur le mérite Wolfson de la Royal Society à son arrivée au Royaume-Uni en 2013. Il est membre de l’Academy of Social Science (R.-U.) et membre de l’Association of Psychological Science depuis 2017. En 2016, il est devenu membre du Committee for Skeptical Inquiry grâce à son engagement envers la science, les questionnements rationnels et l’éducation du public. En 2019, il a reçu le prix de recherche Humboldt de la Humboldt Foundation en Allemagne.

Ses recherches examinent la mémoire, la prise de décision et les structures de connaissances des gens, avec une attention particulière sur la façon dont ils réagissent lorsque la mésinformation est corrigée. Cela l’a mené à examiner la persistance la mésinformation et la propagation des « fausses nouvelles » dans la société, y compris les théories du complot. Il s’intéresse tout particulièrement aux variables qui déterminent l’acceptation ou le refus des preuves scientifiques, par exemple dans le cas de la vaccination ou des sciences du climat.

Il a publié plus de 220 articles, chapitres et ouvrages scientifiques, notamment de nombreux articles sur la façon dont les gens réagissent lorsque la mésinformation est corrigée et sur les variables déterminant l’acceptation ou le refus des preuves scientifiques.

Le professeur Lewandowsky apparaît souvent dans la presse parlée et écrite et a produit près de 90 articles d’opinion portant sur des sujets liés à ses recherches pour des médias mondiaux.


Rôle : Membre de comité d’experts
Rapport : Les conséquences socio-économiques de la mésinformation en science et en santé