L’échange de données sur la santé

Sommaire

La collecte et le flux constants de données sanitaires de haute qualité peuvent éclairer la recherche et les décisions en matière de santé publique, améliorer la prestation des services de santé et, finalement, sauver des vies. Comme l’a démontré COVID-19, les données sont également cruciales pour la détection et la prévention des événements de santé publique et la réponse à y apporter.

À l’heure actuelle, le Canada n’a pas d’approche claire et cohérente en matière de gestion des données sur la santé en raison d’objectifs et de priorités mal alignés, de diverses préoccupations en matière de protection de la vie privée et des divergences de tolérance au risque. Il en résulte une approche cloisonnée entre les différents territoires, les hôpitaux et les communautés de recherche et d’enseignement, avec des données insuffisantes pour améliorer la sécurité, la qualité et l’équité. L’approche actuelle entraîne également des inefficacités, freine l’innovation et entrave notre capacité à répondre aux urgences de toutes tailles.

Commanditaire :

Agence de la santé publique du Canada

Question :

Quelles sont les possibilités d’utiliser au maximum les avantages de l’échange de données sur la santé ?

Fermer