Robyn Tamblyn

Robyn Tamblyn, C.M., MSRC, MACSS

Professeure de médecine, titulaire d’une Chaire James McGill et scientifique médicale, Université McGill (Montréal, QC)

11 août 2022

Robyn Tamblyn est professeure de médecine, titulaire d’une Chaire James McGill et scientifique médicale à l’Université McGill. Elle est directrice scientifique du Groupe de recherche en informatique de la santé à l’Université  McGill. Elle a été nommée directrice scientifique de l’Institut des services et des politiques de la santé des Instituts de recherche en santé du Canada en 2011 et a occupé ce poste jusqu’à la fin de son mandat en décembre 2018. En 2005, Mme Tamblyn a reçu le prix de la Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé pour l’application des connaissances en reconnaissance de sa recherche visant à améliorer l’utilisation des médicaments et, en 2006, sa contribution à l’innovation dans la mise au point d’un système de gestion des médicaments lui a valu le prix Bombardier de l’Association francophone pour le savoir. En 2014, elle a reçu le prix John P. Hubbard pour ses réalisations exceptionnelles dans l’évaluation des compétences professionnelles en soins de santé et en éducation médicale et a été décorée de l’Ordre du Canada. En 2015, le Conseil médical du Canada lui a décerné le Prix de réalisations exceptionnelles dans l’évaluation des compétences cliniques en reconnaissance de l’excellence soutenue de son travail dans les soins de santé et la recherche au Canada. En 2018, Mme  Tamblyn a été nommée lauréate du prix de la Fondation Hall, à la mémoire du juge Emmett  Hall, en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle aux idéaux en matière de santé prônés par le juge Hall, et lauréate du prix Peggy  Leatt en reconnaissance de son travail lié à l’amélioration des résultats du système canadien de soins de santé. En 2019, elle a été élue membre de la Société royale du Canada et nommée directrice de la Division d’épidémiologie clinique au Centre universitaire de santé  McGill.


Rôle : Membre de comité d’experts
Rapport : L’échange de données sur la santé