Communiqué

Le Conseil des académies canadiennes nomme un comité d’experts sur l’IA pour la science et le génie

Le Conseil des académies canadiennes (CAC) a formé un comité d’experts dans le but d’examiner une vaste gamme de facteurs relatifs à l’utilisation de technologies de l’intelligence artificielle (IA) dans le domaine des recherches et découvertes scientifiques au Canada. Teresa Scassa, SJD, Chaire de recherche du Canada en politiques et droit de l’information à l’Université d’Ottawa, sera la présidente du comité. 

« L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique pourraient radicalement changer les domaines des sciences et du génie en accélérant les recherches et les découvertes », a expliqué Mme Scassa. « Mais ces technologies représentent aussi des défis et des risques. Une meilleure compréhension des implications de l’utilisation de l’intelligence artificielle dans les recherches scientifiques permettra de prendre des décisions éclairées dans ce domaine. J’ai hâte d’entreprendre cette évaluation avec mes collègues. »

En tant que présidente, Mme Scassa dirigera un groupe multidisciplinaire de personnes possédant une vaste expertise en droit, en politiques, en éthique, en philosophie, en sociologie et en technologie de l’intelligence artificielle. Le comité cherchera à répondre à la question suivante :

Quels sont les défis juridiques, éthiques, politiques et sociaux associés au déploiement de technologies de l’intelligence artificielle pour permettre la méthodologie de recherche et les découvertes scientifiques et d’ingénierie au Canada?

« Nous sommes heureux que Mme Scassa assume le rôle de présidente et nous fasse profiter de sa vaste expérience en intelligence artificielle, en droit et en gouvernance des données », a déclaré Eric M. Meslin, Ph. D., MSRC, MACSS, président-directeur général du CAC. « Je crois que le travail de ce comité remarquable éclairera les décisions stratégiques sur le développement, la régulation et l’adoption des technologies d’intelligence artificielle pour les recherches scientifiques, et ce, dans l’intérêt du Canada. »

Le Conseil national de recherches Canada (CNRC) ainsi que ses co-commanditaires, le CIFAR, les IRSC, le CRSNG et le CRSH, ont demandé au CAC d’examiner la question. Pour obtenir de plus amples renseignements, cliquez ici.

Le comité d’experts sur l’IA pour la science et le génie :

Teresa Scassa (Chair), Chaire de recherche du Canada en politiques et droit de l’information, Faculté de droit, Université d’Ottawa (Ottawa, Ont.)

Julien Billot, Président-directeur général, Scale AI (Montréal, Qc)

Wendy Hui Kyong Chun, Chaire de recherche Canada 150 en nouveaux médias et professeure en communications, Université Simon Fraser (Burnaby, C.-B.)

Marc-Antoine Dilhac, Professeur d’éthique et de philosophie politique, Université de Montréal; directeur de l’axe Éthique et politique du Centre de recherche en éthique (Montréal, Qc)

B. Courtney Doagoo, Chercheure invitée en IA et société au Centre de recherche en droit, technologie et société, Université d’Ottawa; gestionnaire principale, Services-conseils – Gestion des risques, KPMG Canada (Ottawa, Ont.)

Abhishek Gupta, Fondateur et chercheur principal, Montreal AI Ethics Institute (Montréal, Qc)

Richard Isnor, Vice-président associé, recherche et études supérieures, Université St. Francis Xavier (Antigonish, N.-É.)

Ross D. King, Professeur, Chalmers University of Technology (Göteborg, Suède)

Sabina Leonelli, Professeure en philosophie et en histoire des sciences, University of Exeter (Exeter, Royaume-Uni)

Raymond J. Spiteri, Professeur, département d’informatique, Université de la Saskatchewan (Saskatoon, Sask.)