Communiqué

Le CAC forme un comité d’experts sur la sécurité publique à l’ère du numérique

Il est essentiel que les gens, les entreprises et les gouvernements aient accès à Internet et aux technologies numériques pour accomplir leurs activités quotidiennes. Mais à mesure que le nombre d’activités en ligne augmentent, les gens et les organisations deviennent de plus en plus vulnérables aux menaces et préjudices graves rendus possibles grâce à l’évolution constante des technologies. À la demande de Sécurité publique Canada, le Conseil des académies canadiennes (CAC) a nommé un comité d’experts dans le but d’examiner les pratiques exemplaires qui pourraient contribuer à contrer les risques pour la sécurité publique, tout en respectant les droits de la personne et la protection de la vie privée. Jennifer Stoddart, O.C., conseillère stratégique au sein du groupe Protection des renseignements confidentiels, vie privée et cybersécurité pour le cabinet d’avocats Fasken Martineau DuMoulin, sera la présidente du comité d’experts.

« L’évolution sans cesse grandissante des crimes et des menaces en ligne représente un énorme défi pour les gouvernements et les forces de l’ordre, a déclaré Mme Stoddart. Préserver la sécurité publique tout en protégeant les libertés civiques exige une meilleure compréhension des répercussions des progrès de la technologie numérique et des défis qu’elle pose. »

En tant que présidente, Mme Stoddart dirigera un groupe multidisciplinaire possédant de vastes connaissances en cybersécurité, en sciences sociales, en criminologie, en application de la loi, ainsi qu’en droit et en gouvernance. Le comité répondra à la question suivante :

À la lumière des impacts que les avancées en technologies de l’information et des communications ont eus à l’échelle mondiale, qu’est-ce que les preuves et les connaissances actuelles suggèrent en ce qui concerne les pratiques prometteuses et exemplaires qu’on pourrait appliquer au Canada pour enquêter sur les menaces à la sécurité publique, les prévenir et les contrer, tout en respectant les droits de la personne et la protection de la vie privée ?

« C’est une question importante dont la réponse aura des répercussions immédiates et profondes sur la sécurité et le bien-être des personnes qui vivent au Canada. Jennifer Stoddart et les autres membres de ce comité d’experts sont très bien placés pour y répondre », a déclaré Eric M. Meslin, Ph. D., MSRC, MACSS et président-directeur général du CAC.

Vous pouvez consulter de plus amples renseignements au sujet de cette évaluation ici.

Le comité d’experts sur la sécurité publique à l’ère du numérique :

Jennifer Stoddart (présidente), O.C., Conseillère stratégique, groupe Protection des renseignements confidentiels, vie privée et cybersécurité, cabinet d’avocats Fasken Martineau DuMoulin.

Benoît Dupont, Professeur, École de criminologie; titulaire de la Chaire de recherche du Canada en cybersécurité et de la Chaire de recherche en prévention de la cybercriminalité, Université de Montréal; Directeur scientifique, Réseau intégré sur la cybersécurité.

Richard Frank, Professeur agrégé, École de criminologie, Université Simon Fraser; Directeur, International CyberCrime Research Centre.

Colin Gavaghan, Directeur, New Zealand Law Foundation Centre for Law and Policy in Emerging Technologies, Faculté de droit, Université d’Otago.

Laura Huey, Professeure, Département de sociologie, Université Western; Fondatrice, Canadian Society of Evidence Based Policing.

Emily Laidlaw, Professeure agrégée et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit de la cybersécurité, Faculté de droit, Université de Calgary.

Arash Habibi Lashkari, Professeur agrégé, Faculté d’informatique, Université du Nouveau-Brunswick; coordonnateur de recherche, Institut canadien sur la cybersécurité.

Christian Leuprecht, Titulaire de la Chaire de recherche en leadership de la promotion de 1965, Département des sciences politiques et d’économique, Collège militaire royal du Canada; directeur, Institut des relations intergouvernementales, École des politiques publiques, Université Queen’s.

Florian Martin-Bariteau, Professeur agrégé en droit et titulaire de la Chaire de recherche de l’Université en technologie et société, Université d’Ottawa; Directeur, Centre de recherche en droit, technologie et société.

Shannon Parker, Détective et policière, Service de police de Saskatoon.

Christopher Parsons, Associé de recherche principal, Citizen Lab, Munk School of Global Affairs and Public Policy, Université de Toronto.

Jad Saliba, Fondateur et directeur des techniques informatiques, Magnet Forensics Inc.

Heidi Tworek, Professeure agrégée, École de politique publique et des affaires mondiales et Département d’histoire, Université de la Colombie-Britannique