19 avril 2017

Politique scientifique : Considérations pour les gouvernements infranationaux

Rapport du comité directeur de l’atelier

Demandez une présentation ou posez une question Envoyer une demande

Sommaire

Au Canada, la science est autant une affaire provinciale que nationale. La science peut éclairer l’élaboration des politiques et améliorer le bien-être de la population dans divers domaines tels que la sécurité nationale, la santé, l’environnement, l’éducation et les politiques sociales. Les investissements dans la science peuvent également générer de nouvelles opportunités économiques et contribuer à accroître le savoir et le capital social de régions particulières. Afin de concrétiser ces retombées, il est toutefois nécessaire que tous les ordres de gouvernement mettent en place des politiques scientifiques efficaces.

Pour éclairer les travaux liés à l’élaboration des politiques scientifiques provinciales, le gouvernement de l’Alberta a demandé au CAC de relever les principaux éléments qui doivent être pris en considération par les territoires infranationaux, notamment les provinces canadiennes, lors de l’élaboration de leurs politiques scientifiques.

Le commanditaire :

le gouvernement de l’Alberta

Demandez une présentation ou posez une question Envoyer une demande
Fermer

La question

Quels éléments doivent être pris en considération lors de l’élaboration d’une politique scientifique infranationale? Pour répondre à cette question, le CAC s’est employé à :

● débattre et valider les principaux objectifs de l’établissement d’une politique scientifique infranationale, en particulier sur le plan des connaissances et du capital humain et social;
● cerner les éléments et les caractéristiques nécessaires à la réussite d’une entreprise scientifique (par exemple, le financement, la confiance, les capacités, la culture scientifique et les interconnexions et relations de soutien), particulièrement à une échelle infranationale;
● explorer les intentions possibles d’une politique scientifique infranationale, les caractéristiques importantes d’une telle politique et le rôle qu’elle devrait avoir dans la prise des décisions

Principales constatations

Le rapport final, Politique scientifique : Considérations pour les gouvernements infranationaux, est une étude de très grande qualité et riche d’enseignements, qui recense les principaux facteurs qui doivent être pris en considération lors de l’élaboration de toute politique scientifique et qui pourra servir de feuille de route pour encadrer les discussions et éclairer le processus décisionnel menant à la mise en place d’une politique scientifique infranationale.

    ● Des raisons convaincantes justifient la création à l’échelle infranationale d’une politique scientifique explicite.
    ● Les politiques en matière de sciences et d’innovation sont distinctes, mais inextricablement liées, et ce, pour tous les ordres de gouvernement.
    ● Les gouvernements infranationaux jouent souvent les mêmes rôles que les gouvernements nationaux par rapport au soutien des sciences.
    ● Un cadre exhaustif pour l’élaboration d’une politique scientifique peut s’articuler autour de cinq éléments fondamentaux : les gens, l’infrastructure, la recherche, la culture scientifique et la mobilisation des connaissances.
    ● La coordination et la coopération intersectorielles et intergouvernementales sont au centre de toute politique scientifique infranationale efficace.
    ● Une politique scientifique infranationale peut clarifier les priorités de recherche provinciales.
    ● Il est important de s’engager à long terme sur une politique scientifique infranationale pour le maintien et le développement du système scientifique.

Comité D'experts

Rapport du comité directeur de l’atelier