Richard Boudreault

Richard Boudreault, MSRC, FACG

Professeur auxiliaire, Département de génie chimique, Polytechnique Montréal, professeur auxiliaire, Département des sciences de la Terre, Université de Waterloo (Montréal, QC)

8 novembre 2022

Richard Boudreault a été le premier président de Savoir polaire Canada et a contribué à la création de la Station canadienne de recherche dans l’Extrême-Arctique (SCREA), où les sciences polaires et le savoir traditionnel des Premières Nations et des Inuits cohabitent et prospèrent. Leader perspicace, penseur stratégique et agent de changement, il a transformé des organisations par le biais de la planification opérationnelle, de la gestion financière et du leadership d’équipe. Il a également joué un rôle de premier plan dans le développement de l’Institut national d’optique et de l’Agence spatiale. Il a occupé cinq postes au sein du gouvernement fédéral et deux au sein de gouvernements provinciaux et autochtones et a siégé à plus de 30 conseils d’administration, dont celui d’Énergie atomique du Canada et du Comité consultatif canadien de l’espace. Il est physicien professionnel de l’Université Cornell, possède un MBA ainsi qu’une maîtrise et un doctorat de l’Université de Sherbrooke en environnement et durabilité. Il est professeur auxiliaire en génie chimique à Polytechnique Montréal, professeur auxiliaire au Département des sciences de la Terre et de l’environnement de l’Université de Waterloo, et chercheur invité à l’Université McGill. Il est gouverneur de l’Université des Premières Nations du Canada et membre du conseil d’administration de l’Institut national de la recherche scientifique. Ses recherches portent sur la physique de la cryosphère, les environnements boréaux et de l’Extrême-Arctique, le changement climatique et la biodiversité. Il est membre de la Société royale du Canada, de l’Académie canadienne du génie, de la Société géographique royale du Canada, de la Société canadienne de météorologie et d’océanographie et de l’Académie mondiale des arts et des sciences. Il a reçu le prix George E. Pake de l’American Physical Society, la médaille d’or de la Société géographique royale du Canada pour ses travaux sur les régions polaires et autochtones, et le prix Alouette de l’Institut aéronautique et spatial du Canada. Il a également été fait chevalier de l’ordre des Palmes académiques par la France. Il est actuellement chef de la direction d’Awn Nanotech, un extracteur d’eau potable de l’atmosphère à haut rendement énergétique et il est cadre dans des sociétés minières.


Rôle : Membre de comité d’experts
Rapport : Le futur de la recherche dans l’Arctique et le Nord canadiens