Glen MacDonald (président)

Glen MacDonald (président), MSRC

Professeur émérite,Département de géographie; Département d’écologie et de biologie évolutive, Université de Californie à Los Angeles (Los Angeles, CA)

24 juin 2021

Glen M. MacDonald est titulaire de la chaire fondée en géographie, directeur du White Mountain Research Center, président du Programme des études canadiennes de l’Université de Californie à Los Angeles ainsi que professeur émérite à l’Université de Californie à Los Angeles. Il était auparavant le directeur de l’Institut pour l’environnement et la durabilité de l’Université de Californie à Los Angeles. Il est le co-chercheur principal du Southwest Climate Adaptation Science Center du ministère de l’Intérieur. Glen MacDonald est titulaire d’un doctorat de l’Université de Toronto, d’une maîtrise ès sciences de l’Université de Calgary ainsi que d’un B.A avec spécialisation de l’Université de Californie à Berkeley. Ses recherches sont axées sur les changements climatiques et ses répercussions. Il travaille en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Afrique. Il se concentre tout particulièrement sur les changements climatiques dans la région boréale de l’Arctique, les sécheresses et les ressources en eau ainsi que les taux de séquestration de carbone et la dynamique des milieux humides. Il est connu pour ses travaux sur les réactions des limites forestières aux changements climatiques, le concept de la « sécheresse parfaite » ainsi que pour sa synthèse à grande échelle de l’histoire du développement des tourbières et des marais côtiers et des stocks de carbone qui s’y trouvent.

M. Macdonald est l’auteur de plus de 180 articles scientifiques, en plus d’articles de presse grand public et d’un livre primé sur la biogéographie. Il est déterminé à améliorer la transmission de notions scientifiques à plus grande échelle et s’adresse couramment au public et aux décideurs. Il a effectué des présentations et fourni des témoignages aux organismes d’État de la Californie et au Senate Appropriations Committee des États-Unis.

Il est membre de la Société royale du Canada, de la National Academy of Science, de l’American Academy of Arts and Sciences, de l’American Association for the Advancement of Science, de l’American Geophysical Union et de l’American Association of Geographers, lauréat de la bourse Guggenheim ainsi que résident du Bellagio Center de la Fondation Rockefeller. Il a obtenu la médaille de l’Université d’Helsinki, le prix AAG James J. Parsons, le prix Henry C. Cowles, le statut de membre à vie de Clare Hall de l’Université de Cambridge ainsi qu’une bourse de séjour au St. Catherine’s College, à l’Université d’Oxford et à l’Université de St. Andrews. Il a également reçu des prix d’excellence en enseignement de l’Université McMaster et de l’Université de Californie à Los Angeles.


Rôle : Présidente
Rapport : Le potentiel des puits de carbone au Canada