Ashlee Cunsolo

Ashlee Cunsolo

Doyenne fondatrice, École d’études arctiques et subarctiques, Campus du Labrador de l’Université Memorial (Labrador City, T.-N.-L.)

11 août 2022

Mme Cunsolo est la doyenne fondatrice de l’École des études arctiques et subarctiques du campus de Labrador City de l’Université Memorial. Chef de file international de la recherche sur les changements climatiques et la santé, elle concentre ses travaux dans les domaines des changements climatiques et de la santé mentale, ainsi que de l’anxiété et du deuil écologique. En tant que dirigeante administrative et de recherche, Mme Cunsolo met l’accent sur la souveraineté et l’autodétermination de la recherche et de l’éducation dans le Nord et l’Arctique. En tant que doyenne fondatrice du campus du Labrador, Mme Cunsolo travaille avec de nombreux partenaires au Labrador et à l’Université Memorial pour diriger la mise sur pied d’un tout nouveau campus et d’une unité d’enseignement axés et centrés sur le Nord, notamment en vue de créer des programmes de premier cycle, de deuxième cycle et d’apprentissage professionnel, d’élargir les recherches axées sur le Nord et les Autochtones et de développer les infrastructures. Elle dirige et supervise également le Pye Centre for Northern Boreal Food Systems, une nouvelle ferme de recherche éducative et expérimentale de 80 acres axée sur l’amélioration et l’élargissement des bases alimentaires du Nord, la sécurité alimentaire et la souveraineté alimentaire au Labrador. En tant que dirigeante administrative universitaire, Mme Cunsolo accorde la priorité au renforcement des institutions, à l’autochtonisation et à la décolonisation, à l’équité, à la diversité, à l’inclusion, à la lutte contre le racisme et à la souveraineté nordique dans la recherche et l’éducation. En tant que chercheuse, Mme Cunsolo consacre ses travaux à la recherche communautaire sur les changements climatiques et la santé dans le Nord et à l’échelle internationale depuis 15 ans. Elle occupe divers rôles de premier plan en matière de changements climatiques, notamment celui de commissaire de la Commission Lancet sur la santé en Arctique, d’auteure principale de chapitres de rapports d’évaluation des changements climatiques de Ressources naturelles Canada et Santé Canada, mais aussi d’auteure collaboratrice du chapitre 12 du 6rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) consacré à l’Amérique du Nord et d’un document transchapitre traitant des régions polaires. Ex-titulaire d’une chaire de recherche du Canada (niveau II), elle est membre émérite du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science de la Société royale du Canada. Elle vit et travaille sur les terres des Innus et des Inuits à Happy Valley-Goose Bay, au Labrador.


Rôle : Coprésidente
Rapport : Le futur de la recherche dans l’Arctique et le Nord canadiens